Le parc naturel Irving participe à la plus vaste étude sur la migration des oiseaux au Canada

24 août 2015 :

Le parc naturel Irving situé à Saint John au Nouveau-Brunswick s’associe à la plus importante étude jamais menée au Canada sur la migration des oiseaux.

Consultez la vidéo sur YouTube.

En collaboration avec Études d’Oiseaux Canada et l’Université Acadia, le parc naturel Irving est devenu l’emplacement idéal pour un réseau de télémétrie, un système de suivi qui permet de détecter les oiseaux en vol ayant été marqués individuellement.

Le système de surveillance faunique Motus permet aux chercheurs de suivre des oiseaux de petite taille par transmissions radio à très haute fréquence. Les chercheurs installent des émetteurs minuscules pesant moins de 0,3 gramme sur de tout petits oiseaux. Chaque émetteur produit une courte pulsation distincte, diffusant ainsi des signaux individuels. Les récepteurs peuvent capter et enregistrer les signaux à des distances pouvant atteindre 15 kilomètres.

Le personnel du parc naturel Irving fait un excellent travail de surveillance des espèces qui entrent dans notre région. Cependant, leur succès est souvent limité par des phénomènes tels que la météo et l'heure de la journée. Les récepteurs Motus assurent l’obtention de plus de succès dans le suivi. Le récepteur du parc naturel Irving a détecté, à ce jour, quatre espèces différentes. Les espèces détectées au parc ont été enregistrées à divers emplacements, et notamment en Nouvelle-Écosse, dans le Maine, au Québec et au Massachusetts. Des données supplémentaires sur les migrations de 2015 sont attendues d’ici la fin de l’année.

Le naturaliste de JDI, Kelly Honeyman, affirme que le parc naturel Irving représente le lieu idéal pour le réseau Motus.

« Le parc constitue une halte traditionnelle pour les oiseaux migrateurs et marins qui voyagent entre l'Amérique du Sud et l'Arctique, ainsi qu’un lieu de reproduction pour de nombreux oiseaux aquatiques du littoral atlantique » a déclaré M. Honeyman. « Les données du projet Motus permettront aux chercheurs de mieux comprendre ce qui se passe entre les zones de reproduction et les aires d’hivernage, ainsi que la route migratoire entre les deux ».

Avec plus de 250 récepteurs au total, les stations Motus ont été installées dans la région sud de l’Ontario, au Québec, dans les Maritimes et aussi loin au nord que l’île de Southampton au Nunavut. En 2014, les chercheurs et les organisations ont marqué d’émetteurs plus de 1 800 oiseaux et chauves-souris de plus de 30 espèces.

« De nombreuses découvertes révolutionnaires faites par Motus n’auraient pas été possibles sans la collaboration de nombreux propriétaires fonciers qui abritent des stations réceptrices sur leurs terres » a affirmé Stu Mackenzie, le gestionnaire du système de surveillance faunique Motus. « Avec la coopération de J.D. Irving, Limited, et du parc naturel Irving, Motus a pu installer une station d’importance primordiale le long de la côte nord de la baie de Fundy et de l'embouchure du fleuve Saint-Jean. Ce site est essentiel pour nos recherches sur le mode de déplacement des oiseaux migrateurs autour de la baie de Fundy et plus généralement, à travers la région nord-est de l’Amérique du Nord. »

À propos du parc naturel Irving


Le parc naturel Irving est un site de 243 hectares créé par J.D. Irving Limited (JDI) en vue de contribuer à la protection d'une région importante sur le plan environnemental. 

À quelques minutes seulement du centre-ville de Saint John, ce lieu unique sur la côte de Fundy est un endroit où chacun peut venir découvrir les différents écosystèmes du littoral méridional du Nouveau-Brunswick. 

Les visiteurs du parc peuvent profiter de la beauté sauvage, des promenades de bois et de différents points d'observation à deux pas de chez eux. Les événements spéciaux, comme les pluies de météores, les cours d'histoire géologique, les randonnées en raquette au clair de lune et les séances d'histoires, sont tous gracieusement offerts. 

La région assure la subsistance de l’un des écosystèmes marins les plus riches de la province. Les oiseaux migrateurs et marins choisissent depuis longtemps ce site pour transiter entre l'Arctique et l'Amérique du Sud. Celui-ci est également une aire de reproduction pour de nombreux oiseaux aquatiques de la côte atlantique. 

Avec des forêts, des marais, des plages et des sentiers, le parc naturel Irving constitue l’emplacement idéal pour les activités ludiques comme pour les programmes éducatifs interactifs en plein air.

Visitez notre site Web pour obtenir des informations sur le calendrier des événements à venir au parc naturel Irving ou envoyez-nous un courriel à naturepark@jdirving.com.        

Rejoignez le parc naturel Irving sur Facebook pour vous tenir au courant des événements à venir.

Suivez-nous sur Twitter : @jdirvinglimited