CONSTRUCTION D'UN NOUVEAU LABORATOIRE DE RECHERCHE DE 3,2 MILLIONS $ À SUSSEX

16 mai 2014 :

SUSSEX, N.-B. Aujourd'hui, des représentants fédéraux et provinciaux et de J.D. Irving, Limited (JDI) ont annoncé la construction d'un nouveau laboratoire à la fine pointe de la technologie coûtant 3,2 millions $ à Sussex. Cette installation sera exploitée par Maritime Innovation Limited, qui est une division de J.D. Irving, Limited.  La construction de ce laboratoire de 7 200 pi² débutera à la fin du mois de mai et générera 36 emplois directs et indirects en construction. Une fois terminé, le nouveau laboratoire créera 2 nouveaux emplois au cours des 2 prochaines années (en plus des 3 emplois actuels), ainsi qu'au moins 5 emplois supplémentaires au cours des 4-5 prochaines années. La nouvelle installation fait partie d'un investissement de plus de 5 millions $ lancé en 2011 en vue de commercialiser de nouvelles techniques d'amélioration générale des arbres. Ce montant total comprend un investissement direct de 2,1 millions $ par la société.

« Durant les 20 dernières années, J.D. Irving, Limited a investi plus de 20 millions $ dans la recherche forestière et l'amélioration générale des arbres. Cette nouvelle installation de recherche à la fine pointe de la technologie nous permettra de concentrer nos efforts dans un seul centre d'excellence, augmentant ainsi nos capacités de recherche en termes d'espace physique et de capacité technologique, » a dit Jim Irving, co-PDG de J.D. Irving, Limited. « Nous avons hâte que cette installation contribue aux autres domaines de la découverte scientifique au cours des années à venir. »

« Nous sommes reconnaissants envers le gouvernement pour son soutien, qui a aidé notre société à réaliser notre investissement dans cette nouvelle installation, » a continué Irving.  « Ressources naturelles Canada, l'Agence de promotion économique du Canada atlantique et la Province du Nouveau-Brunswick sont des partenaires clés dans la commercialisation des avancées scientifiques révolutionnaires. Le travail que le docteur David Miller effectue depuis 20 ans à l'université Carleton en est un exemple. Les recherches et découvertes du docteur Miller se sont concrétisées par des brevets en Amérique du Nord, en Europe et en Australie.  Elles peuvent potentiellement réduire l'usage des pesticides au fil du temps grâce à un traitement naturel renforçant la tolérance des arbres à l'égard de la tordeuse des bourgeons de l'épinette » a dit Irving.

Par l'entremise du programme Investissements dans la transformation de l’industrie forestière (ITIF), Ressources naturelles Canada investit 982 000 $ pour permettre la construction d'une installation à la fine pointe de la technologie. Le projet vise le premier plant de semis avancé à grande échelle au Canada qui incorpore à la fois le processus d'embryogenèse somatique et la technologie brevetée d'Irving de jeune plant renforcé par un endophyte qui renforce la tolérance naturelle du jeune plant à l'égard des insectes et champignons nuisibles. Quatre millions de semis par an seront cultivés dans cette nouvelle installation à Sussex.

Outre l'investissement de Ressources naturelles Canada, le projet est également soutenu par un financement remboursable de 1,4 million $ dans le cadre du programme d’innovation de l’Atlantique de l'Agence de promotion économique du Canada atlantique (APECA).

« L'annonce d'aujourd'hui prouve l'engagement de notre gouvernement à  investir dans les sciences et aider à commercialiser les nouvelles idées du laboratoire sur le marché. Ce projet soutient notre objectif de création d'emplois, de croissance et de prospérité dans l'industrie forestière au Nouveau-Brunswick et dans tout le pays, » a déclaré l'honorable Rob Moore, ministre d’État pour l'APECA (Agence de promotion économique du Canada atlantique).

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick a contribué 500 000 $ au projet.

« Investir dans les technologies innovantes est une part importante du plan de notre gouvernement visant à développer de manière responsable nos ressources naturelles et créer des emplois », a commenté le premier ministre David Alward.  « Ce projet de technologie de semis chez J.D. Irving Limited à Sussex aidera l'industrie forestière du Nouveau-Brunswick à devenir plus concurrentielle et à maintenir plus d'emplois dans nos collectivités. »

Maritime Innovation Limited concentrera immédiatement ses efforts sur deux projets spécifiques :

Le nouveau laboratoire produira des semis de qualité en employant une méthode de reproduction des plants nommée « embryogenèse somatique ». Les semis proviennent de variétés à forte valeur ajoutée d'épinette et de pin « parents » des forêts de toute la région.  Durant les 20 dernières années, J.D. Irving Limited travaille avec Ressources naturelles Canada sur ce projet. « Nous sommes reconnaissants envers le docteur Yill Sung Park pour son travail innovant qui a permis ces recherches importantes du Service canadien des forêts au Nouveau- Brunswick, » a dit Greg Adams, Directeur de la recherche et du développement forestiers.

« L'embryogenèse somatique (ES) est une biotechnologie avant-gardiste développée par le Service canadien des forêts, » précise le docteur Park. Cette technologie de  reproduction des arbres permet un développement rapide de variétés d'arbres à haute valeur ajoutée qui intègre la croissance, la qualité et la résistance aux maladies et aux insectes par l'exploitation de la variabilité naturelle. Cette application de la technologie ES est un bel exemple d'une collaboration de recherche de longue date et de transfert des technologies entre Ressources naturelles Canada et J.D. Irving, Limited. »

Deuxièmement, le laboratoire produira aussi des champignons se trouvant dans la nature (endophytes) qui vivent à l'intérieur des arbres dans toute notre région. Les champignons produisent des composés chimiques qui améliorent la tolérance de l'arbre hôte à l'égard des attaques d'espèces d'insectes, comme la tordeuse des bourgeons de l'épinette, et de maladies comme la rouille vésiculeuse du pin blanc. Les champignons sont produits dans de grands récipients contrôlés et leurs cultures sont vaporisées sur les semis dans des serres afin de les inoculer. Il a été démontré que ces champignons spécifiques restent sur l'arbre tandis qu'il pousse et atteint sa maturité.

Cette approche, adoptée pour la première fois dans le monde, pour améliorer la tolérance des arbres à l'égard des nuisibles naturels a été développée en collaboration avec le docteur David Miller à l'université Carleton. Elle a permis l'attribution de 5 brevets à ce jour, et la rédaction de plus de 10 rapports de recherche dans des revues académiques à comité de lecture.

« Aujourd'hui est une date importante pour deux raisons, » a dit le docteur David Miller. « D'abord, ceci démontre une amélioration importante des semis qui émergent des pépinières de l'est du Canada - les peuplements qui en résultent seront plus tolérants à l'égard de la tordeuse des bourgeons de l'épinette. Ensuite, en tant que scientifique publique, ceci représente un parfait exemple d'une situation où nous sortons la recherche du laboratoire afin qu'elle bénéficie à l'économie. Grâce à l'alliance des aptitudes en matière de chimie biologique de l'université et des technologies de production de semis et de la génétique des arbres de JD Irving, un aspect jusqu'ici caché de la vie forestière a été dévoilé. J'ai la conviction que cette compréhension bénéficiera aux générations futures de Canadiens et Canadiennes qui souhaitent une industrie forestière durable et bien gérée. »

Pour la ville de Sussex, le nouveau laboratoire est une bonne nouvelle. « La foresterie et les produits des forêts sont des moteurs fondamentaux de notre économie locale, » a dit le Maire Marc Thorne. « Les opérations de JDI - la scierie, les exploitations forestières et les entrepreneurs – et les emplois indirects qu'elles génèrent représentent presque 30 % des emplois dans notre communauté et presque 70 millions $ versés en salaires (directs et indirects). La nouvelle d'aujourd'hui sécurise le futur et envoie un message très positif. Nous sommes ravis d'accueillir Maritime Innovation Limited - un laboratoire de recherche moderne qui fait de Sussex le centre de nouvelles découvertes – et les emplois qui seront créés. »

Pour de plus amples informations, cliquez ici.

-30-

COORDONNÉES :
Geoff Britt
Agent des communications
J.D. Irving, Limited
506-648-2609 bureau
506-333-2300 cellulaire
britt.geoff@jdirving.com