Améliorer la sécurité de la navigation dans l’Arctique et protéger l’intégrité culturelle des corridors de transport maritime du Nord

9 mai 2016 :


Irving Shipbuilding et le réseau MEOPAR (Marine Environmental Observation Prediction and Response) octroient un financement à hauteur de 186 000 $ à l’appui d’un projet de recherche de l’Université d’Ottawa axé sur le futur des routes de navigation de l’Arctique.

En partenariat avec la Garde côtière canadienne, Océans Nord Canada et le Service canadien des glaces, le Dr Dawson et son équipe de l’Université d’Ottawa travailleront avec les communautés locales pour identifier les zones marines sensibles, traditionnelles et d’importance culturelle de l’Arctique, tout en étudiant l'évolution du trafic des navires non commerciaux dans la région.

« Alors la grande question est de savoir comment gérer la navigation dans l’Arctique de façon à respecter les populations locales, tout en soutenant le développement de l’industrie et en encourageant la croissance économique de manière durable » a déclaré le Dr Dawson.

« Nous voulons nous assurer que les zones marines locales traditionnelles sont identifiées et intégrées aux corridors marins afin que nous puissions adapter ces derniers en vue de respecter et de préserver ces sites au bénéfice des populations locales ».

Les renseignements recueillis par le Dr Dawson seront intégrés à l’Initiative des corridors de transport maritime du Nord, un programme mis en place par le gouvernement du Canada qui identifie des voies de transit clés utilisées par les navigateurs commerciaux dans l’Arctique, en vue de déterminer les services de navigation, les infrastructures et les services d’interventions d'urgence nécessaires à la région. Les travaux du Dr Dawson renforceront la capacité de l’initiative à répondre aux besoins des communautés du nord et des navires non commerciaux en matière de planification.

Neuf postes de recherche seront créés dans le cadre de ce projet :

• 1 chercheur postdoctoral (uOttawa)
• 1 étudiant de doctorat (uOttawa)
• 2 étudiants en maîtrise (Lakehead, uOttawa)
• 1 étudiant en programme coopératif
• 4 assistants de recherche Inuits (Pond Inlet - 2, Cambridge Bay - 2)

Partenaires/intervenants

• Garde côtière canadienne
• Environnement Canada – Service canadien des glaces
• Pêches et Océans Canada - Garde côtière canadienne
• Transports Canada
• Océans Nord Canada
• Inuit Tapiriit Kanatami (organisation nationale des Inuits du Canada)

Pour en savoir plus sur le financement conjoint de MEOPAR et d’Irving Shipbuilding au profit de la recherche océanique au Canada.

Pour obtenir plus d’informations sur les travaux du Dr Dawson relatifs au réseau de transport marin sensible aux spécificités culturelles dans l’Arctique.

À propos de MEOPAR :

Le réseau MEOPAR (Marine Environmental Observation Prediction and Response) renforce la capacité du Canada en matière d’anticipation et de réaction aux risques d’origine marine. Fondé en 2012 par le biais du programme fédéral des réseaux de centre d’excellence, MEOPAR finance des travaux de recherche universitaires interdisciplinaires, forme un personnel hautement qualifié, doté d’une expertise en risque maritime et relie la recherche universitaire et la technologie à des partenaires nationaux et internationaux, au gouvernement, à l’industrie et au secteur public. Pour obtenir de plus amples informations, veuillez consulter le site : www.meopar.ca.

À propos d’Irving Shipbuilding Inc :

Irving Shipbuilding Inc. fait partie du Groupe d’entreprises de J.D. Irving, Limited qui comprend des activités dans l’agriculture, le bâtiment et les équipements, les produits de consommation, l’énergie, les aliments, la foresterie et les produits de la forêt, la vente au détail et la distribution, la construction navale et la fabrication industrielle. Le site principal de la société est le chantier naval de Halifax, avec quatre autres emplacements dans les Maritimes. Sélectionné en 2011 pour être le constructeur de navires de combat du Canada, dans le cadre de la Stratégie nationale d’approvisionnement en matière de construction navale basée sur le mérite, Irving Shipbuilding en est aux premiers stades d’un programme de construction navale militaire de 30 ans.