De la diplomation à une carrière dans l’industrie ferroviaire

27 juillet, 2016:




L’atelier du New Brunswick Southern Railway à Saint John est rempli d’employés qui inspectent, réparent et entretiennent les locomotives, les wagons et l’équipement sur rail. C’est un endroit où l’on peut s’attendre à voir des mains tachetées d’huile, de bottes de travail et de salopettes, mais pas nécessairement une femme de 20 ans.

Rebecca Nicolle, mécanicienne de moteurs diesel, étudie pour obtenir son Sceau rouge en mécanique industrielle et est la seule femme dans l’atelier. « Je savais qu’il s’agissait d’un monde d’hommes, avoue-t-elle. Mais si l’on sait prendre sa place et démontrer qu’on peut travailler fort, on sent instantanément qu’on fait partie de la gang. »

Rebecca affirme qu’aucune journée ne se ressemble et que la multitude de tâches à accomplir la garde motivée. « Inspections, réparations, moteurs, cylindres, pistons et remplacements de roues… on ne sait jamais à l’avance à quoi notre journée ressemblera, et c’est exactement ce que j’aime de mon travail. »

Il y a quelques années, Rebecca ne pensait pas pouvoir vivre et travailler dans sa province d’origine. « Au secondaire, j’étais persuadée d’avoir à déménager vers l’Ouest pour trouver un emploi; je ne pensais pas pouvoir trouver du travail près de chez moi, dans la petite ville de Grand Bay. » En 12e année, elle participe à un stage au New Brunswick Southern Railway qui la fait changer d’idée : « J’ai adoré mon stage de 14 semaines. C’est la meilleure chose qui pouvait m’arriver, car il m’a permis de découvrir les métiers spécialisés. L’entreprise a payé ma formation et tous mes manuels à l’Université du Nouveau-Brunswick à Saint Andrews. J’ai reçu mon diplôme ce printemps et j’ai tout de suite commencé à travailler à temps plein. »

 Rebecca
Rebecca Nicolle, mécanicienne de moteurs diesel


Rebecca affirme que le sentiment de famille qui règne au sein de l’entreprise est un avantage dont bénéficient les clients. « Tout le monde ici se consacre à fond à son travail. Nous sommes tous déterminés à livrer des produits à temps et à effectuer le travail en toute sécurité. »

Rebecca encourage les jeunes, en particulier les filles, à s’intéresser aux métiers spécialisés dans le domaine des transports. « Il y a plus de possibilités qu’on peut le croire; on peut y vivre une carrière prospère et avoir le temps de vivre les moments spéciaux et du quotidien avec sa famille. »