Étude pluriannuelle de l’habitat des oiseaux chanteurs forestiers sur les terres de JDI

5 janvier, 2017:  


J. D. Irving, Limited (JDI) s'est associé à Ressources naturelles Canada, à l’Université Carleton et à Environnement et Changement climatique Canada dans le cadre d’un projet de recherche sur l’habitat des oiseaux chanteurs sur les terres de JDI dans le nord du Nouveau-Brunswick.

« La compréhension et la modélisation de l’utilisation spécifique des habitats et des besoins des oiseaux à l’échelle locale et paysagère constituent un moyen efficace d’analyser l’influence de la gestion des forêts sur la diversité et l’abondance des oiseaux chanteurs », a déclaré Greg Adams. « Cette approche est particulièrement utile dans le contexte forestier, car elle peut permettre des prévisions futures au titre de régimes de gestion spécifiques, ainsi que dans le cadre de différents scénarios de changement climatique.»

 Les chercheurs recueillent des données sur les oiseaux chanteurs avec des appareils d’enregistrement auto-acoustiques. Pendant la saison de reproduction en mai et en juin 2016, 323 sites ont été surveillés dans 17 types forestiers et classes d'âge différents. Les enregistrements sont actuellement analysés par des experts en oiseaux ou, dans certains cas, par un logiciel de reconnaissance sonore, pour déterminer la présence d’oiseaux chanteurs à des emplacements GPS spécifiques. Les chercheurs ont également accès à la cartographie améliorée et à haute résolution de JDI sur toute la zone d’étude forestière, permettant un éventail de mesures de la structure forestière générées par la technologie LiDAR (détection et télémétrie par ondes lumineuses). Les données sur les oiseaux chanteurs sont ensuite utilisées conjointement avec les mesures de la structure forestière à l’emplacement dit, ainsi que dans la zone forestière environnante, pour construire des modèles d’habitat pour chaque espèce. Les résultats du modèle peuvent alors être projetés sur tout le paysage.

« Il s’agit d’une excellente occasion pour nous, en tant que scientifiques, d’utiliser cette forêt comme étude de cas, afin d’étudier l’impact des futurs changements forestiers sur l'écologie », a déclaré Joe Bennett, professeur adjoint à l’Institut des sciences environnementales et au département de biologie de l’Université Carleton.

« Si vous faites bien les choses, si vous préservez la durabilité à long terme de la forêt, vous allez alors créer un habitat pour les oiseaux chanteurs de la forêt. Cette étude sera donc en mesure de fournir de nombreuses informations sur l’intégrité et la durabilité des forêts », a déclaré Lisa Venier, chercheuse scientifique, Ressources naturelles Canada. « C’est très excitant de travailler dans un endroit comme celui-ci où tant de données spatiales et environnementales ont déjà été recueillies. En fait, cet emplacement offre plus de données que pratiquement n’importe quelle autre forêt de recherche au Canada. Je pense qu’il s’agit d’une opportunité sans précédent. »

 Forest Songbird Research


Équipe menant des recherches sur les oiseaux chanteurs forestiers pendant une visite de la forêt de JDI à Black Brook. (De gauche à droite) Joe Bennett, professeur adjoint à l’Institut des sciences de l'environnement et au département de biologie de l’Université Carleton; Scott Wilson, chercheur, Environnement et Changement climatique Canada; Lisa Venier, chercheuse scientifique, Ressources naturelles Canada et Shawna Masson, étudiante en maîtrise, Université Carleton.