L’UNB et Kent fournissent leur soutien à une communauté française dans le cadre de la célébration de l’Année du Canada

28 mars 2017

L’Université du Nouveau-Brunswick et Kent Building Supplies soutiennent une petite communauté en France dans le cadre de la célébration de son « Année du Canada ».

Le mois dernier, le Centre Gregg pour l’étude de la guerre et de la société de l'UNB et Kent ont conjointement envoyé 500 drapeaux canadiens à Givenchy-en-Gohelle, un petit village rural de France. Le maire de Givenchy-en-Gohelle, Pierre Sénéchal, a proclamé 2017 l'Année du Canada dans sa communauté, pour remercier le Canada de son rôle dans la libération du village de l’occupation allemande, pendant la bataille de la crête de Vimy.

Dans le cadre de cette commémoration, chaque foyer et entreprise à Givenchy-en-Gohelle affichera un drapeau canadien sur sa propriété.


« C’est tout un village qui pourra vivre à « l'heure canadienne » tout au long de l’année 2017 », affirme Benoit Szatkowski, président de l’association Givenchy 2017 : Année du Canada. « Notre communauté veut rendre hommage aux braves soldats canadiens qui ont libéré notre village en avril 1917. Nous avons prévu un certain nombre d’activités tout au long de l'année et notre association veillera à ce que chaque habitant de Givenchy-en-Gohelle participe et se joigne à cette commémoration. »

Le 27 mars, des habitants de Givenchy-en-Gohelle, des membres de l’UNB et la communauté environnante ont discuté ensemble par vidéoconférence. Le maire de Givenchy a remercié l’UNB et Kent pour les drapeaux et a exprimé sa gratitude au Canada.

« Le projet des drapeaux de Vimy nous rappelle que les relations spéciales qui lient la France et le Canada se sont considérablement renforcées au cours de deux guerres mondiales et elles demeurent solides à ce jour », a déclaré Marc Milner, directeur du Centre Gregg. « Deux bataillons d’infanterie du Nouveau-Brunswick ont joué un rôle essentiel dans le cadre de l’assaut sur la crête de Vimy. Parmi eux figuraient des anciens de l’UNB. Il est donc tout à fait opportun que le Nouveau-Brunswick et l’UNB prêtent à nouveau main-forte à Givenchy-en-Gohelle. Cette fois au titre d’une heureuse occasion. »

« Nous sommes très heureux d’appuyer ce projet spécial visant à honorer les Canadiens de l’Atlantique qui ont pris part à la bataille historique de Vimy », affirme Adam Newhouse, directeur de la commercialisation pour Kent. « Pour les hommes et les femmes travaillant chez Kent, c’est aussi l’occasion de rendre hommage et de remercier ceux qui servent courageusement le Canada aujourd’hui - dont beaucoup sont des amis et des membres de la famille de nos employés. »

Il y a cent ans, au printemps 1917, des soldats canadiens ont reçu l'ordre de s’emparer de la crête de Vimy, en France, et d’en chasser les forces allemandes qui y étaient retranchées depuis le début de la Première Guerre mondiale. Le 9 avril, les soldats ont pris la crête d’assaut et ont libéré leurs alliés français - 3 589 Canadiens ont été tués et 7 000 ont été blessés. La ville de Givenchy-en-Gohelle était sur la ligne de front entre les forces allemandes et alliées et constitue le lieu où se trouve le Monument commémoratif du Canada à Vimy en France.

http://www.unb.ca/initiatives/vimyridge/