Prêts, disponibles et capables : un employé rehausse le niveau chez Kent

25 mai 2017

Lorsque Kent Building Supplies envisageait d’ajouter une personne ayant une déficience intellectuelle à son équipe, elle n’avait aucune inquiétude quant à son rendement. C’est parce que Patrick O’Neil et ses collègues du Centre de distribution de Kent à Moncton, N.-B., travaillaient avec un membre de l'équipe ayant une déficience intellectuelle depuis plus de 20 ans, avec des résultats très positifs.

 Ready Willing and Able Story FR


« Lorsque vous avez un employé qui est fiable, jamais en retard, ne prend jamais de congés maladie et est très consciencieux, vous en recherchez d’autres comme lui », explique M. O’Neil, directeur de la chaîne d'approvisionnement. Alors lorsqu’un poste approprié est devenu disponible, Patrick O’NeiI est entré en contact avec Jon Lister, directeur de la facilitation du marché du travail pour l'Association du Nouveau-Brunswick pour l’intégration communautaire (ANBIC). Ce dernier fait également la liaison avec Prêts, disponibles et capables, une initiative nationale visant à accroître la participation des personnes ayant une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme (TSA) sur le marché du travail.

Après avoir discuté de la possibilité offerte chez Kent et des attentes de l’employeur, Jon Lister s’est adressé à l’Agence d’emploi communautaire (AEC) pour trouver le bon candidat. Partenaire solide dans la région de Moncton qui fournit un soutien aux employés ayant une déficience intellectuelle et aux employeurs, l’AEC a rapidement trouvé le bon candidat.

« Nous lui [Luc] avons fait passer un entretien, tout comme nous l'aurions fait avec tout autre candidat » déclare Patrick O'Neil, « et nous l’avons embauché ». Luc est un « préparateur ». Il compte parmi les 28 employés qui remplissent les commandes de livraison dans les magasins Kent du Canada atlantique. Dotés d’un casque pour recevoir des instructions, Luc et ses collègues localisent et rassemblent les articles commandés et les préparent sur des palettes pour expédition.

Luc est chez Kent depuis août 2014, et Patrick est ravi de son rendement. « Il est toujours à l'heure, il travaille dur et il n’a jamais été malade. »

C’est important si l’on pense que les statistiques de 2013 montrent que l’économie canadienne perd environ 16,6 milliards $ par année en raison de l’absentéisme (2013). En ce qui concerne les employés ayant une déficience intellectuelle, 86 % ont une qualité de présence dans la moyenne ou meilleure que leurs collègues sans invalidité.

Les employés ayant une déficience intellectuelle sont également supérieurs à la moyenne sur d’autres mesures du rendement. Selon une étude d’Environics Research, 84 % des employeurs considèrent les employés ayant une déficience intellectuelle comme étant : hautement productifs, fiables, engagés dans leur travail et motivés, avec d’excellents relevés de présence et une grande attention accordée à la qualité de leur travail.

« C’est certainement le cas pour nous chez Kent » confirme Patrick. « Nos deux collaborateurs ayant une déficience intellectuelle sont de formidables travailleurs. »

Est-ce que Kent embaucherait une autre personne ayant une déficience intellectuelle ou un TSA? « Sans aucun doute » affirme-t-il. « En fait, nous collaborons d¬éjà avec l’AEC pour trouver notre prochaine recrue. »

Il conseille aux employeurs de ne pas avoir peur. « Selon moi, embaucher une personne ayant une déficience représente une bonne décision professionnelle. »

À propos de Prêts, disponibles et capables

L’Association canadienne pour l’intégration communautaire (ACIC) et l’Alliance canadienne des troubles du spectre autistique (ACTSA) sont très fières d’être partenaires de l’initiative Prêts, disponibles et capables (PDC). Ce projet de trois ans financé par le gouvernement du Canada vise à accroître la participation des personnes ayant une déficience intellectuelle ou un TSA sur le marché du travail.