Journée nationale des Autochtones

21 juin 2017

Aujourd’hui, nous célébrons de formidables Autochtones de notre organisation qui excellent dans leur carrière et sont impliqués dans le mentorat de la prochaine génération.

Construire des navires, renforcer la confiance
Au sein de la salle d'assemblage du chantier naval de Halifax, une équipe de plus de 1 360 personnes œuvre à la construction de navires pour le Canada. Tonia Marshall travaille dur pour construire une main-d’œuvre plus diversifiée dans le secteur de la construction navale. 

Tonia est la coordinatrice du programme « Pathways to Shipbuilding ».

« Pathways to Shipbuilding » est une collaboration réunissant dix industries, le gouvernement et des partenaires autochtones dans le cadre d’un programme d'éducation et d'apprentissage visant à créer des possibilités d’emploi pour des étudiants autochtones dans la transformation des métaux. Dispensé par le Campus Akerley du Nova Scotia Community College (NSCC) à Dartmouth, le programme offre aux étudiants une occasion unique de bâtir une carrière durable dans la construction navale.

Selon Tonia, la confiance acquise au titre de la formation inspire les étudiants : « Grâce au programme, les étudiants prennent confiance en eux », affirme-t-elle. « Ils bénéficient d’une communauté de personnes qui croient en eux et souhaitent les voir réussir, ce qui rehausse leur confiance en eux. »




Aujourd'hui, 19 étudiants du NSCC participent au programme « Pathways to Shipbuilding ».

Tonia décrit son travail comme gratifiant, reliant des personnes dotées de compétences à des emplois sur le chantier naval de Halifax. « Cela me donne le sentiment hautement satisfaisant que j’aide les gens à atteindre leurs objectifs et à réaliser leurs rêves ».


Le mentorat, c’est important 
Vicki Berg, du chantier naval de Halifax a compté parmi les mentors du programme Women Unlimited.

En juin 2017, 15 des 19 diplômées du programme rejoindront la main-d’œuvre d’Irving Shipbuilding au chantier naval de Halifax et prendront fièrement part à la construction de navires pour le Canada.

Irving Shipbuilding s’efforce de créer une main-d’œuvre aussi diversifiée que la population canadienne. Ce programme fait partie des nombreuses initiatives qui ont été rendues possibles par l’établissement du centre d’excellence d’Irving Shipbuilding au Nova Scotia Community College en 2012. Le centre d’excellence vise à constituer un point d’entrée pour les groupes sous-représentés qui souhaitent entreprendre une carrière dans l’industrie de construction navale canadienne revitalisée et en tirer parti.




Vicki a aidé à accueillir, conseiller et former les étudiantes de Women Unlimited, maintenant en formation pour obtenir leur Sceau rouge tout en jouant un rôle essentiel dans l'histoire du Canada dans l’histoire du Canada, tandis qu’elles collaborent à la construction de la future flotte de la Marine royale canadienne et mènent leur vie ici même, en Nouvelle-Écosse.



Éducation pour les étudiants autochtones
Desiree Pictou est l’une des bénéficiaires de la bourse de JDI N.-B. pour l’Université du Nouveau-Brunswick à Saint John. La bourse est décernée aux étudiants inscrits à un programme de premier cycle dans le domaine de l’administration des affaires, des sciences informatiques, de l’ingénierie ou de la foresterie. Desiree vit actuellement à Ugpi'Ganjig, la réserve des Premières nations d’Eel River Bar près de Dalhousie, au Nouveau-Brunswick et commencera son programme d’études en administration des affaires en septembre 2017 à Saint John au N.-B.


Financement de la recherche marine, partenariat avec les communautés autochtones
Le réseau MEOPAR (Marine Environmental Observation Prediction and Response) et Irving Shipbuilding Inc. ont octroyé un financement s’élevant à 1,8 million $, visant à soutenir neuf projets liés à la recherche océanique qui s’alignent sur l’objectif de MEOPAR en matière de renforcement de la capacité du Canada à anticiper les risques marins et à y faire face. Irving Shipbuilding Inc. s’est associé à MEOPAR à hauteur de 1 million $ pour répondre à ce besoin.

Quatre des neuf projets de recherche auront des répercussions directes sur les collectivités autochtones, y compris la Confédération des Mi'kmaq de Lennox Island et les Premières nations Abegweit, ainsi que sur le Collège de l’Arctique du Nunavut :

• Projet de synthèse et d’intégration des activités marines dans l’Arctique : améliorer la gouvernance des océans par le biais des corridors de transport maritime du Nord
Jackie Dawson, Université d'Ottawa
• Mise à l’essai de technologies innovantes et abordables pour le suivi et la visualisation des impacts sur l’élévation du niveau de la mer, l’érosion et les ondes de tempêtes sur les littoraux
Adam Fenech, Université de l'Île-du-Prince-Édouard 
• Suivi des plastiques en milieu marin dans le nord du Canada
Max Liboiron, Université Memorial de Terre-Neuve
• Transport maritime plus sûr dans la glace marine en été : nouveaux outils basés sur des radars à synthèse d'ouverture (RSO) pour l'observation et la prévision des conditions de glace marine
Randy Scharien, Université de Victoria 



Irving Shipbuilding Inc. s’est également engagé à allouer 2 millions $, en partenariat avec le Collège de l’Arctique du Nunavut, dans le cadre d’un projet de recherche appliquée axé sur le Nord canadien.

L’engagement à hauteur de 2 millions $ a été pris en vertu de l’obligation de proposition de valeur d’Irving Shipbuilding, dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale (SNCN). Irving Shipbuilding s’est engagé à dépenser 0,5 % de ses revenus issus de contrats, pour un montant approximatif de 12 millions $, en faveur de l’établissement d’une industrie marine durable au Canada, sur la durée du contrat lié aux navires de patrouille extracôtiers de l'Arctique. Pour plus amples renseignements, cliquez ici. 


Une entreprise autochtone offre une solution inventive pour les navires de patrouille extracôtiers et de l’Arctique

Lorsque la nouvelle flotte de navires de patrouille extracôtiers et de l’Arctique (NPEA) de la Marine royale canadienne naviguera le long du littoral canadien, y compris dans l'Extrême-Arctique, elle intégrera des technologies construites partout dans le pays. Fidèle à son nom, la Stratégie nationale en matière de construction navale du Canada est une initiative passionnante qui touche plus de 250 organismes employant des milliers de Canadiens à travers le pays, notamment à la réserve indienne de Capilano à Vancouver. 

Toolcomm fournira des radios spécialisées VoIP et à haute fréquence. Basée au nord de Vancouver avec des installations dans la réserve indienne de Capilano, Toolcomm est une entreprise autochtone dans son intégralité. Lancée par l’entrepreneur Kevin Sebastian en 2006, Toolcomm a été fondée par l’étudiant à l’Université de Victoria qu’il était alors, afin de modifier les technologies numériques grâce au génie électrique avancé, en vue d’améliorer les capacités de communication en zones éloignées. Pour plus amples renseignements, cliquez ici.