Félicitations Dr. MacLean

8 décembre 2017

J.D. Irving, Limited (JDI) aimerait féliciter le Dr David MacLean de l’UNB à l’occasion de son départ à la retraite. M. MacLean est largement reconnu en tant qu’expert de la tordeuse des bourgeons de l’épinette et dans un certain nombre d’autres domaines de l’écologie forestière, ainsi que pour ses capacités de collaboration et d’organisation de programmes de recherche complexes. Plus récemment, il a dirigé la Stratégie quinquennale d’intervention précoce contre la tordeuse des bourgeons de l’épinette du Nouveau-Brunswick et il participe actuellement aux efforts visant à obtenir l’appui du gouvernement fédéral au titre d’une deuxième phase. Le Dr MacLean a participé au Comité consultatif sur la recherche forestière de JDI (FRAC) depuis ses débuts en 1998 et en a assuré la présidence pendant les 15 dernières années. Ce groupe permet à JDI de traiter des questions liées à la recherche en écologie forestière menant à une gestion durable des forêts améliorée. Grâce à ces efforts, plus de 30 étudiants de cycle supérieur, dont sept titulaires d’un doctorat, ont été formés, en travaillant sur les projets de recherche identifiés par le FRAC sous la direction du Dr MacLean. Ce dernier continue de diriger un projet de cinq ans portant sur l’évaluation du niveau des paysages du district de Black Brook, propriété de JDI, concernant des valeurs écologiques et sociétales non ligneuses importantes.

Étude sur les oiseaux chanteurs


J. D. Irving, Limited (JDI) s’est associé à Ressources naturelles Canada, à l’Université Carleton et à Environnement et Changement climatique Canada dans le cadre d’un projet de recherche de 5 ans sur l’habitat des oiseaux chanteurs sur les terres de JDI dans le nord du Nouveau-Brunswick.

Les chercheurs recueillent des données sur les oiseaux chanteurs avec des appareils d’enregistrement auto-acoustiques. Pendant la saison de reproduction en mai et en juin 2016, 323 sites ont été surveillés dans 17 types forestiers et classes d'âge différents. Les enregistrements sont actuellement analysés par des experts en oiseaux ou, dans certains cas, par un logiciel de reconnaissance sonore, pour déterminer la présence d’oiseaux chanteurs à des emplacements GPS spécifiques. Les chercheurs ont également accès à la cartographie améliorée et à haute résolution de JDI sur toute la zone d’étude forestière, permettant un éventail de mesures de la structure forestière générées par la technologie LiDAR (détection et télémétrie par ondes lumineuses). Les données sur les oiseaux chanteurs sont ensuite utilisées conjointement avec les mesures de la structure forestière à l’emplacement dit, ainsi que dans la zone forestière environnante, pour construire des modèles d’habitat pour chaque espèce. Les résultats du modèle peuvent alors être projetés sur tout le paysage.

Étude sur les bryophytes


Les bryophytes sont de la mousse ou de la végétation du sol qui pousse dans nos forêts. Le développement des bryophytes dans la forêt témoigne d’une forêt saine et en croissance. JDI s’associe à l’Université de Québec en Abitibi Témiscamingue pour échantillonner et surveiller la croissance des bryophytes sur les terres franches de JDI. L’étude consiste à échantillonner toutes les espèces de bryophytes qui se trouvent dans une zone désignée, en vue de déterminer les peuplements propices à la croissance des bryophytes. 

Étude sur les cerfs


JDI, en partenariat avec l’Université du Nouveau-Brunswick, le Ministère des pêches continentales et de la faune du Maine, l’Université du Maine, l’Université du New Hampshire, Ressources naturelles Canada et la Quality Deer Management Association (QDMA) étudient actuellement le cerf de Virginie dans la province du Nouveau-Brunswick et l’État du Maine. Cette étude permettra de mieux comprendre la survie des cerfs, leurs déplacements ainsi que leur utilisation de la forêt. 

CAST


La CAST (Collaboration for Atlantic Salmon Tomorrow) est un partenariat entre des scientifiques, des groupes environnementaux, des membres de l'industrie et le gouvernement. Son objectif est de sauver le saumon atlantique sauvage avant qu’il ne soit trop tard. Nous espérons que la CAST servira de modèle de partenariat pour les rivières à saumon sauvage de l’Atlantique de l’est du Canada. Les partenaires de la CAST comprennent le gouvernement du Canada, la province du Nouveau-Brunswick, le Canadian Rivers Institute, la Miramichi Salmon Association, Cooke Aquaculture et J.D. Irving, Limited. Pour obtenir de plus amples informations sur la recherche et les partenaires de la CAST : www.castforsalmon.com

Études d’Oiseaux Canada au parc naturel Irving 


Le parc naturel Irving situé à Saint John au Nouveau-Brunswick, en collaboration avec Études d’Oiseaux Canada et l’Université Acadia, s’associe à la plus importante étude jamais menée au Canada sur la migration des oiseaux.

Gaz à effet de serre


La collaboration avec le Dr Chris Hennigar et de la Faculté des sciences forestières et de gestion environnementale de l’Université du Nouveau-Brunswick a permis l’élaboration d’un rapport unique en son genre sur le bilan du carbone des opérations de JDI sur les forêts et les produits forestiers, enregistrant notre empreinte carbone du semis à l’étagère.
Cette étude de deux ans a révélé que les forêts que nous cultivons et gérons absorberont (absorption contre émission) environ 92 millions de tonnes de dioxyde de carbone au cours des 50 prochaines années. Cela équivaut à 18,4 millions de véhicules en moins sur la route pendant un an.