Une autre étape importante pour Irving Shipbuilding

Installation d’une nouvelle grue de 25 tonnes tandis que le chantier de construction navale se prépare à couper de l’acier le 1er septembre.

Visionnez notre nouvelle vidéo (Anglais) :   Vimeo   Youtube

20 mars 2015 : L’installation d’une grue de 25 tonnes s’est mise en branle au chantier de construction navale d’Halifax. Cette nouvelle grue, qui se trouvera dans la nouvelle halle d’assemblage surnommée l’« ultra halle », a une portée de 56 mètres, est plus rapide et est en mesure de soulever de plus petits morceaux que ses semblables de plus petite envergure. Elle est arrivée au terminal Richmond du port d’Halifax le mardi 10 mars et a été livrée au chantier de construction navale par l’entreprise Mills Heavy Hauling d’Halifax. On s’attend à ce que l’installation de la nouvelle grue prenne environ trois semaines.

Mar1615-ISI-Milestone-FR1 

L’acquisition de cette nouvelle grue s’est faite dans le cadre du plan de modernisation de 340 millions $ de Irving Shipbuilding, tandis que l’entreprise se prépare à couper de l’acier sur des navires de patrouille extracôtiers et de l’Arctique pour le Canada le 1er septembre 2015.

Un mégabloc est un genre de module ou de section pré-construite d'un navire.  « L’ultra halle est l’endroit où les mégablocs sont assemblés pour les navires de patrouille extracôtiers et de l’Arctique et où seront assemblés les mégablocs pour les navires canadiens de combat de surface », révèle Doug Dean, directeur du projet de modernisation des installations chez Irving Shipbuilding. « Chaque méga bloc peut peser jusqu’à 400 tonnes. » 

Jusqu’à présent, Irving Shipbuilding a investi plus de 370 millions $ au Canada en concluant divers contrats, en s’approvisionnant au pays et en se procurant des biens et des services liés à la Stratégie nationale d’approvisionnement en matière de construction navale (SNACN). Le programme de modernisation du chantier de construction navale d’Halifax et le travail sur le contrat relatif à la définition des navires de patrouille extracôtiers et de l’Arctique (NPEA) ont également été élaborés dans le cadre de cette stratégie. On s’attend à ce que plus de 1000 emplois liés aux NPEA soient occupés sur le chantier de construction navale d’Halifax au sommet de la production, ce qui ferait monter le total d’employés de Irving Shipbuilding à environ 1600 au cours de cette étape particulière du programme. Irving Shipbuilding s’engage à offrir le plus d’avantages possible aux fournisseurs canadiens et à représenter le meilleur rapport qualité-prix pour le pays tandis qu’elle construira les plus récents navires de combat du Canada.

Pour obtenir plus de renseignements, visitez le site Web de Irving Shipbuilding.