Déclaration officielle : RÉPONSE DE LA DIVISION DE LA CONSTRUCTION NAVALE DE IRVING AU RAPPORT ERRONÉ DE IMC

Halifax, NS, 18 septembre 2013 : La priorité de la division de la Construction navale de Irving (Irving Shipbuilding Inc.) est d'offrir une valeur réelle aux Canadiens en concevant et construisant des navires abordables et de bonne qualité, qui protégeront et serviront les Canadiens pour les nombreuses années à venir. Pour ce faire, la division de la Construction navale de Irving s'est engagée à investir 300 millions de dollars pour développer le chantier naval le plus moderne en Amérique du Nord - le tout gratuitement pour le gouvernement fédéral. Cet investissement assurera que nous nous préparons et faisons ce que nous devons faire maintenant afin de faciliter la réussite du programme de 30 ans visant à rééquiper la Marine du Canada.  La division de la construction navale de Irving s'engage pleinement à faire cela de façon juste, ouverte et transparente.


Les reportages persistants faits par la CBC, en utilisant de l'information inexacte, sont décevants et ne tiennent pas compte de la complexité du contrat relatif à la définition des Patrouilleurs hauturiers pour l'Arctique (AOPS) - dont la portée va bien au-delà de la simple conception initiale d'un navire. L'approche adoptée dans le cadre de ce contrat assurera la construction la plus efficace et la plus rentable possible tout en rétablissant de façon significative la capacité de construction navale du Canada à long terme. Entreprendre les travaux que nécessite ce contrat maintenant fera économiser de l'argent aux Canadiens au cours de la période restante des programmes de construction navale. En outre, ce contrat va générer et continuer de maintenir un emploi important dans tout le Canada.

À aucun moment pendant la recherche et la préparation de ce rapport, International Marine Canada (IMC) [note du traducteur : je n'ai trouvé aucun équivalent en français pour "International Marine Canada" et je n'ai pas trouvé cet organisme ou compagnie sur Internet, j'ai donc décidé de le laissé en langue originale. Peut-être s'agit-il d'une erreur.] n'a rencontrée la division de la construction navale de Irving. Il semble qu'aucun effort n'a été fait en vue de clarifier les choses ou de vérifier l'exactitude de l'information. Plusieurs fausses idées et conclusions inexactes se trouvant dans le rapport auraient pu être clarifiées si IMC aurait adopté une approche plus consciencieuse.

La division de la Construction navale de Irving invite et encourage la mise en question et l'examen par un tiers. Cependant, dans cette affaire, plusieurs des conclusions du rapport étaient inexactes ou non fondées.

• Les navires que le rapport cite en comparaison sont beaucoup plus simples les patrouilleurs hauturiers pour l'Arctique, et ils ont été construits il y a jusqu'à 30 ans avec une approche très différente quant à la conception et aux projets de construction navale pour diminuer les risques.
• Les comparaisons faites dans le rapport sont générales, subjectives et ne reflètent pas une véritable compréhension de la complexité du travail demandé par le Canada. Le rapport d’IMC ignore les exigences mandatées exigées par les spécialistes internationaux reconnus par le Canada en ce qui a trait à la construction efficace des navires et à la livraison de la meilleure valeur au Canada.
• Plusieurs des coûts inclus dans notre proposition ont été établis par la mise en concurrence et reflètent les coûts actuels sur le marché pour entreprendre ce type de travail. Le rapport ne semble pas adresser ceci. Spécifiquement, le rapport ne considère pas, ou ne reconnaît pas, les évaluations des quatre professionnels indépendants en ingénierie et en construction navale hautement expérimentés qui ont validé la proposition de l'agent en conception de la division de la Construction navale de Irving, y compris l'approche et les réductions prévues dans les coûts de construction.

Dans l'intérêt d'un rapport exact, la division de la Construction navale de Irving a demandé la possibilité de passer en revue et de répondre en accord le procédé établi. Il ne nous revenait pas de publier ou d'interdire le rapport de IMC, commissionné par le Canada. La suggestion de CBC selon laquelle la division de la Construction navale de Irving a interdit le rapport est inexacte.

En conclusion, en accord entier avec le programme de la Stratégie nationale d'approvisionnement en matière de construction navale, la division de la Construction navale de Irving apporte une entière transparence en ce qui concerne le coût encouru pour le Canada de façon régulière. Le Canada paye seulement ce qui est réellement dépensé et la division de la Construction navale de Irving est motivée à continuellement réduire les coûts.

Le contrat de définition des patrouilleurs hauturiers pour l'Arctique fournira la valeur réelle aux Canadiens et assurera que nous construisons d'excellents navires abordables pour le Canada, qui protégeront et serviront les Canadiens pour les années à venir.


Pour plus d'information, contactez :

Mary Keith
Vice-présidente aux Communications
J.D. Irving, Limitée
Téléphone : 506-632-5122
Cellulaire : 506-650-8209
Courriel : keith.mary@jdirving.com

Deborah Page
Conseillère principale aux Communications
division de la Construction navale de Irving
Téléphone : 902-484-4552
Cellulaire : 902-499-7975
Courriel : page.deborah@irvingshipbuilding.com